Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

CODE AZF

Publié le par Bob

CODE AZF

Venant de Montauban, dans la 404 de mes parents, alors que nous retournions souvent à la source dans le village de Baziège et du haut de mes 10/12 ans, je voyais pointer cette cheminée cracheuse de vilaine fumée. Et j’interrogeai mes parents : « Pourquoi elle est là cette usine ? » Beaucoup plus tard, elle a pété. J’étais un peu ce gamin que tu vas découvrir dans les premières pages de cette fiction policière qui s’appuie sur cette catastrophe qui a ébranlé la ville de Toulouse. Forcément, je ne pouvais pas passer à côté de ce roman sans y laisser ma plume... d’ange (Nougaro, 1976).

Stéphane est retrouvé mort avec son épouse et sa fille au pied de leur immeuble au Brésil. Pas beau à voir. Suicide. Tiens, tiens, ce même journaliste avait rédigé des articles prônant la thèse de l’attentat au sujet du présumé accident industriel de l’usine chimique au sud de la Ville Rose. Clovis Lenoir, flic de l’antiterrorisme, est déjà sur le coup et a des cartouches. Il va choper des infos auprès de la sœur de la défunte. Ca va envoyer du pâté. Les élections présidentielles approchent. Qui a les mains sales dans cette affaire ?

C’est pas trop mon joujou, tu sais, les histoires d’espions, d’anti machin, de contre espion, de géopolitique ou de puissances industrielles qui font la pluie, le beau temps et la neige en hiver. Quand y’a plein de personnages qui vont et viennent, qui se rencontrent et qui en rencontrent d’autres, je sais plus où j’habite et j’ai des étourdissements ce qui a pour conséquence de me faire rabattre la page 50 contre la page 51 et de ranger sagement le bouquin dans le rayon des on-verra-plus-tard-ou-jamais. Il l’a échappé belle l’auteur. J’ai insisté.

Oser donner une autre explication à ce drame était un challenge un peu dingo. Avec un style agréable Christophe Reydi-Gramond va te balancer en pleine tronche une histoire complexe qui met en scène une flopée de flicaille qui fouille, plusieurs membres d’une famille qui a les deux pieds dans le margouilli, une nana tordue qui fait dans le nesbi du pétrole et une taupe. Certains personnages sont bien fouillés, je pense notamment à Clovis. Peu de pur suspense mais plutôt une démangeaison de connaître le fin fond du truc. De découvrir le personnage-clef. Tu vas le subodorer, tout comme moi, mais il y a d’autres surprises qui t’attendent. Tu vas piger assez vite que les big affairs sont souvent des raisons d’Etat. Que le fric est toujours aussi poisseux surtout quand il s’agit de l’or noir. Et puis, il y a ce réseau parallèle qui vient ajouter une dimension idéologique (liée à la théorie du complot). Tu vois, cette histoire est pleine comme un œuf, ça regorge d’infos, peut-être un peu trop à mon goût. Mais je te l’ai dit, je pars en vrille facile. Enfin, je pense que Reydi-Gramond a tout envoyé pour son premier bébé (avec une documentation contenant dans un semi-remorque). Peut-être le plus lourd défaut des primo-écrivains. Mais je lui accorde son désir de bien faire. Un auteur en devenir qu’il faut lire pour cette intention légitime. Ô Toulouse... et son petit garçon qui a tout vu !

Note : 2,5/5

Mention : Et si tout ceci était plus proche de la vérité vraie. J’ai accroché malgré mes réticences (voir plus haut). Un auteur qui a du potentiel le bougre. « Christophe, fais-moi plaisir, à l’avenir vire moi ces bidules en anglais que tu parsèmes de-ci de-là, cahin-caha, ça me rappelle les dead line entendues à chacune de mes réunions de travail. » Et merci aux Editions Liana Levi de lui avoir permis de se faire la main.

« Un mensonge explosif » Editeur : Liana Levi ; Date de parution : 27/05/14 ; « Policiers » ; 368 pages

Christophe Reydi-Gramond est né à Bordeaux en 1964. Après plusieurs années de bourlingue, notamment au Sénégal et dans les Caraïbes, il passe par la publicité. Aujourd’hui, il anime la communication institutionnelle d’une grande entreprise française et vit dans le centre de la France.

Voir les commentaires

1 2 3 > >>