Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LA FERME AUX POUPÉES - WOJCIECH CHMIELARZ - AGULLO

Publié le par Bob

LE KUB A LA MINE

C’est avec ce second tome que nous faisons la connaissance de l’inspecteur Jakub Mortka - voir l’avis sur Pyromane. Nous apprenons que celui-ci a été expédié par sa hiérarchie dans ce coin paumé de Pologne où il est censé se ressourcer. Kretowice et sa mine d’uranium désaffectée. Kretowice où une gamine se volatilise - ce n’est pas la première. Kretowice où le Kub va finalement utiliser ses compétences pour tenter de démêler une scabreuse affaire qui va le mener dans les tréfonds de l’abjection humaine. 

 

A la lecture de ce pitch le lecteur pourrait reconnaître le sceau d’un page-turner. Et il n’aurait pas tort. Il pourrait spéculer sur la parution d’un nouveau thriller venu de l’Est. Ce ne serait pas une bévue. Car le prologue de ce roman noir  trace une route périlleuse qui semble nous conduire dans cette veine avec cette plongée dans le ventre souillé de la terre. Cependant, c’est la découverte d’une Pologne amochée qui cache des travers innommables que nous propose l’auteur en suivant son personnage principal qui ne manque pas de détermination. Si le Kub est carré - franc et loyal, il fait parfois des efforts pour rester humble -, s’il concentre toute son énergie sur les moindres détails de cette enquête, il peut également utiliser son flair de limier. A ce stade de notre rapide analyse nous pouvons regretter de ne pas l’avoir approché dans sa première investigation. Quoi qu’il en soit sa personnalité laisse des traces, c’est un homme de caractère. Les bons romans policiers à série en sont souvent dotés.

 

De la République de Pologne nous ne connaissons pas grand-chose. Qui peut nous dire qui en est le président ? Tic, tic, tic ! Non, ce n’est plus Lech Walesa mais Andrzej Duda. L’on ne pourra pas dire que nous avons sillonné le pays en long en large et en travers car Chmielarz resserre son action vers ce flanc de montagne reculé, à l’abri des regards - un site idéal pour les trafiquants.

 

La Ferme aux poupées par son titre peut évoquer, pour les amateurs de noir, un roman habité par des diables en mission. Ils sont là, tapis dans l’ombre, et manipulent la chair. Mais Jakub Mortka passe par-là. Et la mayonnaise prend. Consistante, pimentée, riche. Le noir se lève à l’Est !

 

La Ferme aux poupées, Wojciech Chmielarz, éditions Agullo, traduction du polonais par Erik Veaux, parution : 2018, 400 pages.

 

Commenter cet article