Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

DEVINEZ QUOI QU’Y A - AU FOND DES BOIS - KARIN SLAUGHTER

Publié le par Bob

Introduction* : « Quand Bob m’a annoncé le titre du bouquin j’ai aussitôt réagi en hurlant Encore un rural noir ? »

Lena est flic tout comme son jeune époux Jared. Leur relation n’est pas au beau fixe, elle vient d’endurer une fausse couche et un interrogatoire des affaires internes, elle boit. Alors qu’ils sont agressés chez eux par des types armés, Lena réagit avec férocité. L’enquête va révéler un lien avec une autre affaire où le policier Will Trent a réussi à s’infiltrer dans un réseau de trafic d’héroïne dirigé par BigWhithey, un redoutable taré qui cumule les vices.

Ce roman entre dans le cadre d’une opération spéciale proposée par le site Babelio. Auteure inconnue au bataillon. Il s’agit du dernier volume d’une trilogie - nous sommes d’entrée de jeu un peu largués. A sa réception, le doute est venu s’insinuer. A sa lecture, le doute s’est dissipé pour laisser place à l’embarras. « Mais pourquoi ? » En effet, c’est tout à fait le style de récit que nous évitons - cependant une récente lecture de thriller avait été une plaisante découverte. Pas avec celui-ci. Pour mettre le lecteur dans l’ambiance et bien comprendre notre saisissement voici juste une exemple. Le jeune couple se dispute un peu, lui va passer ces nerfs en bricolant. Elle finit par le rejoindre et l’étreint (Penny aurait rajouté « de nuit »). Voici le récit : « Jared battit des paupières. Il regarda Lena achever de se relever, le dos toujours contre le mur. Dans ses yeux vitreux elle lut la douleur, une douleur intense qui lui brisa le coeur. Sa bouche s’agita. Lena posa un doigt sur ses lèvres. Elle voulait qu’il se tienne tranquille, qu’il fasse le mort pour éviter qu’on lui tire encore dessus. » Si elle lit bien la douleur dans les yeux de son mari on peut le comprendre puisqu’il vient de se prendre un tir de chevrotines - Lena prend le temps d’apercevoir que c’est un canon scié - à presque bout portant. On conçoit aussi que cela lui brise cœur… Puis le récit se scinde en deux parties.

C’est long, très long, l’auteure noircit le papier. Elle crée des liens entre les personnages. Liens douloureux où s’entrelacent les histoires intimes, professionnelles. Elle met en scène des ripoux et, il fallait s’y attendre, une guéguerre entre les services de police - bouh, les deux cheftaines vont bien finir par se crêper le chignon ! Enfin, le passé vient au secours de l’auteure. C’est un thriller sans style particulier avec du mouvement, de la violence physique mais surtout morale - pour faire vibrer nos petits cœurs.

Bref, Au fond des bois nous nous sommes stupidement paumés mais augurons qu’une foultitude de lecteurs saura retrouver les petits cailloux blancs tachés de sang qui les guidera vers le nirvana. Ils vont prendre un panard pas possible - grand bien vous fasse ! - alors que nous ne sommes pas parvenus à être en phase avec le récit. Nous serons plus vigilants à l’avenir.

Mention : Au fond des bois, devinez quoi qu’y a ?

*Penny est mon assistante et amie. Elle intervient en introduction de mes chroniques.

« Au fond des bois » Karin Slaughter, éditions Harper Collins, parution :11 janvier 2017, 480 pages.

tous les livres sur Babelio.com

Commenter cet article

Jean dewilde 21/01/2017 22:02

Que t'arrive-t-il, Bob ? Erreur de casting, erreur tout court ? Enfin, tu es arrivé au bout et tu as encore trouvé la force de nous en livrer une chronique. Tu ne me fais pas le coup trop souvent, hein ? Amitiés. Jean.

Bob 22/01/2017 09:31

Jean, bouquin reçu via Babelio (on me l'a directement proposé par mail) donc obligation de diffuser. Et puis ça prouve que le blogueur n'est pas qu'un passeur de plats... Amitiés.

blʌdʒən 21/01/2017 18:48

Salut Bob, merci pour la transmission... et triple ban pour Penny. ;-) même si on parle maintenant d'intercités. Il en reste quelques-uns. Mais peu à mon goût. Bye.

Bob 22/01/2017 09:27

Avé ! Désolé, je pige pas tout. Je dois être bouché. Penny t'embrasse ! Amitiés.