Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LES POUVOIRS D'UN FOL AMOUR - LYNWOOD MILLER - SANDRINE ROY

Publié le par Bob

LES POUVOIRS D'UN FOL AMOUR - LYNWOOD MILLER - SANDRINE ROY

Introduction* : « Pourquoi j'ai pas de dons moi ? C'est génial de pouvoir brancher les beaux types juste en remuant le bout de son nez. »

Pyrénées. Berlin. Le dénommé Lynwood Miller rénove et s'installe dans une ferme paumée. C'est un ancien commando des Forces Spéciales américaines. Simon vit chez maman et est un geek de première. On lui confie d'ailleurs des tâches à travers le Monde. Ils sont tous les deux amenés à enquêter sur le rapt d’Élisabeth qui s'est déroulé dans les environs. C'est une jeune dame frêle mais qui possède des pouvoirs étonnants. Ce qu'ils vont découvrir au cœur de deux familles allemandes va s'avérer menaçant. Mais l'affection de Lynwood pour Eli peut renverser des montagnes.

Petite précision qui s'avère indispensable, j'ai reçu ce roman suite à un contact avec l'auteur sur un réseau social. Sandrine Roy concrétise un roman abouti. Abouti parce qu'elle tient ses personnages par le colback et ne les lâche jamais, parce que son récit est riche avec juste ce qu'il faut de suspense pour relancer la machine, parce que l'amour sera toujours l'amour. Mais il y a un petit mais. Le fil rouge est bien ce lien quasi mystique qui unit Lynwood et Eli – sans oublier l'amitié entre Simon et Lynwood puisqu'une suite est prévue avec ces personnages. Le polar passe donc au second plan et ça ne fait pas plaisir au blogueur... de polars. Il n'empêche que ce premier roman surprend par sa maîtrise, surprend aussi par la présence d'un personnage possédant des pouvoirs paranormaux (perception extra-sensorielle, télékinésie). Il est donc nécessaire d'accepter cette part de fantastique ou SF. Les couvertures des Editions Lajouanie portent toutes ce petit rappel judicieux « Roman policier mais pas que... ».

Belle coïncidence que la rencontre de ces deux types qui vont se lancer à la poursuite des méchants agresseurs. La tête et les jambes. Un mec capable d'entrer dans tous les systèmes informatiques et donc de récolter des informations secrètes et l'autre qui doit avoir dans sa double hélice ADN des gènes de rouleau compresseur. Quant à Eli, elle peut se permettre de se glisser dans le lit d'un monsieur... à distance. Bonjour l'aubaine ! Mais cessons la rigolade car il s'agit d'un drame auquel nous sommes confrontés. L'enlèvement d’Élisabeth cache des secrets de famille enfouis, un mystère qu'elle soupçonne et que les enquêteurs (Lynwood, Simon, un commissaire français et une équipe de la police d'Outre-Rhin) vont tenter de mettre à jour.

A trop vouloir informer, le texte s'alourdit sensiblement. Si ce n'est pas un frein pour le rythme il me semble que la suggestion est souvent plus éclairante, surtout plus séduisante. Peut-être manque-t-il également quelques descriptions des lieux, les personnages circulant dans les Pyrénées puis chez les Teutons.

Ainsi, j'ai un avis mitigé car ce récit ne correspond pas à ce que j'attends d'un roman policier. J'ai d'ailleurs été troublé par sa conclusion qui est peu conforme aux codes. L'amateur de polar ne trouvera pas forcément – le lecteur lambda sûrement - son bonheur avec ce premier roman bien ficelé qui flirte avec le fantastique et s'abandonne surtout dans une folle histoire d'amour que Sandrine Roy semble avoir privilégié. Elle confirme que Lynwood Miller devrait attirer un lectorat plutôt féminin mais pas que...

Mention : Pas vraiment ma came...

*Penny est mon assistante et amie. Elle intervient en introduction de mes chroniques.

« Lynwood Miller »; Editions Lajouanie ; Date de parution : Mars 2016 ; 352 pages.

Sandrine Roy est née à Bordeaux et vit à Montauban. Lynwood Miller est son premier roman. Elle a déjà écrit les deux prochaines aventures de Lynwood Miller, héros charismatique, protecteur, amoureux, bagarreur, entier.

Commenter cet article

Jean (jackisbackagain) 03/07/2016 18:57

Salut l'ami Bob,

Une de mes lectures imminentes. J'ai lu ta chronique, bien sûr et j'espère accrocher. Amitiés.

Bob 26/07/2016 16:54

Oui Jean, certainement. Amitiés.