Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LES POSSEDES

Publié le par Bob

LES POSSEDES

Introduction : La médiumnité de Penny : « Ouais, bon, moi aussi je sais capter les pensées, notamment celles de Pompon, mon épagneul afghan – vous devriez voir la tronche du croisement. Parfois il me regarde avec son air de deux airs et j'entends : Eh, tu vas te bouger là, j'ai pas que ça à faire moi, j'ai la dalle et j'ai ma sieste en suivant avant d'aller faire mes besoins contre le jeune hêtre que tu as planté et que je vais faire crever ! »

Michigan. New York. Snowe et Brooks sont frappés par un pouvoir magique. Le flic est amené à chasser le détenu qui a pris la fuite alors qu'il était en « mission très spéciale » pour Dyer, une agent du pouvoir fédéral. Brooks a pigé que c'était un marché de dupes.

Oui, d'accord, je sais, le pitch annonce un « pouvoir magique » et d'entrée de jeu tu fais pfuitt ! en postillonnant sur ta liste de polars avec des cœurs et des têtes de mort, tu dis que ça c'est pas pour toi et hop tu traces de ta petite main tremblante... une tête de mort. Non monsieur, non ! Vous faites erreur car c'est un certain Iain Levison – celui qui a écrit « Un petit boulot » - qui te propose les thèmes de la manipulation et de la surveillance. Big Brother et Majax dans un même corps. Tu piges mieux ? Bien sûr, il fallait un truc pour que la sauce prenne et tu vas pas être déçu parce que ce qui arrive aux deux types, Snowe et Brooks, c'est un peu comme cette histoire de lunettes qui permettaient de voir à travers les vêtements. Ça va rappeler aux moins jeunes cette excitation qui, mazette, ne fut que de courte durée. Ainsi, ce pouvoir beaucoup plus redoutable leur donne accès à l'intimité de leurs concitoyens. Bien sûr, il y a cette traque qui atteint son paroxysme avec un sacré revirement puis on pénètre au cœur du système pour enfin arriver à un dénouement sanglant. Ça y est, je remarque comme un certain intérêt voire un intérêt certain dans tes pupilles dilatées.

Suivre Snowe qui découvre son pouvoir et observer ses réactions procure à la fois une griserie et un malaise. On se met instinctivement dans la peau du mec qui possède cette nouvelle faculté et ça fait tout drôle. Et si je l'utilisais à des fins plus... avantageuses ? Le flic ne s'en prive pas ainsi que Brooks. Mais le grain de sable vient se ficher dans le roulement et un nouveau mécanisme va se mettre en place. Alors qu'il pigeonne dans le couloir de la mort, on vient proposer la liberté à ce dernier contre une mission très particulière. Il est embringué dans une manigance. Il fait « Coucou, salut, j'y vais ! » Les trajectoires de Snowe et Brooks vont finir par se croiser. Nos compères vont choisir une ligne de conduite étonnante mais finalement logique. Ce qu'ils ont découvert n'est pas fait pour les rassurer.

De nombreuses révélations ont permis de découvrir des systèmes de renseignements organisés par des États. C'est le thème principal développé par l'auteur qui accentue la tension avec les bistouilles des services secrets. Le sujet est de nature à poser des questions auxquelles nous ne pouvons avoir toutes les réponses. Et c'est inquiétant...

Iain Levison avec son ton parfois badin désamorce la tension et mène à bien son intrigue avec des personnages convaincants. Il nous rappelle qu'ils sauront bientôt tout de nous, si ce n'est déjà fait.

Mention : Ce serait chouette de retrouver Snowe dans une nouvelle aventure car il y a plein d'expériences à faire avec ce pouvoir.

« Ils savent tout de vous », Editions Liana Levi, Parution le 01/10/2015, traduit de l'anglais (États-Unis) par Fanchita Gonzalez Battle, 288 pages.

Iain Levison, né en Écosse en 1963, arrive aux États-Unis en 1971. À la fin de son parcours universitaire, il exerce pendant dix ans différents petits boulots, de conducteur de camions à peintre en bâtiments, de déménageur à pêcheur en Alaska ! Tous ces jobs inspireront son premier livre, Tribulations d’un précaire. Le succès arrivera de France avec Un petit boulot et les romans qui suivront.

Commenter cet article

Jean (jackisbackagain) 22/09/2015 12:37

Salut Bob,
Formidable auteur, j'ai été séduit pas "Un petit boulot" et "Arrêtez-moi là". Ta chronique vient donc à point nommé pour une troisième rencontre. Amitiés.

Bob 23/09/2015 18:07

Un peu différent avec cet apport de la SF ! Un "Petit boulot" est un film de Pascal Chaumeil avec Romain Duris, Michel Blanc. Je viens de lire que le réalisateur vient de décéder à l'âge de 54 ans. Je ne sais pas s'il est sorti (?). J'irai le voir ! Amitiés.

du noir du polar 19/09/2015 12:24

De cet auteur j'avais bien aimé "Un petit boulot" !

Bob 23/09/2015 18:09

Il est super ! Cette fausse nonchalance et son humour malicieux, j'adore !