Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

JE REVIENDRAI A REMOULINS

Publié le par Bob

JE REVIENDRAI A REMOULINS

Je m’approche de la table encombrée de livres de poche. Accoudé, le regard noir derrière ses lunettes, les cheveux en bataille, Pouy trouble autant qu’il attire. Je lui tends RN86. « Le Sud-Est sera toujours meilleur que le Sud-Ouest.» écrit-il. Pour rajouter ensuite à l’encre rouge « Non, c’est une blague c’est le contraire. » Le créateur du Poulpe est un sacré hâbleur et je m’en palpe les tentacules de satisfaction...

Il a les boules Léonard autant que ce rasta qui s’était retrouvé avec la coupe de cheveux de Carlos Valderrama grâce au talent ganjaïsé du petit-fils du coiffeur de Bob Marley. Aussi il décide de prendre la route avec une carte postale du pont du Gard en poche. Il veut savoir. Son épouse vient de décéder dans un accident de la circulation et aux dires du chauffeur de camion qui a percuté son véhicule, cela ressemble à un suicide. Auparavant, elle était partie pour un stage d’une semaine mais n’était revenue qu’un mois plus tard sans explication et particulièrement perturbée.

Pourquoi ce pont, ce Pont du Gard ? L’auteur a-t-il une bicoque dans le coin et un contact avec le Comité du Tourisme pour nous proposer ainsi une virée dans le pays nîmois ? « Et Léonard s’en rendait enfin compte, presque trente-cinq ans après. Bien sûr, ses parents, il y a longtemps, l’avaient amené là, lors de ces échappées qui faisaient que les vacances au soleil demeuraient toujours un peu éducatives, des devoirs estivaux en quelque sorte, en lui disant regarde bien, fils, c’est le même que celui qui est dans ton livre de classe, et t’as de la chance, fils, tu le vois en vrai. » Est-ce une métaphore avec faire le pont, faire le lien ou aider à surmonter une épreuve ? On se démerde avec et on met le grand plateau pour explorer en pédalant les environs de Remoulins - Je reviendrai à Remoulins ... !

Pouy ponctue son récit avec ces images qui expriment des impressions, des sentiments avec ce tout petiot détail révélateur qui sert de guide. Il n’en finit pas de tourner en rond Léonard - comme un lion dans les arènes de Nîmes alors que le gladiateur montre ses pectoraux opulents - et de collecter enfin quelques indices au fil des ses rencontres. Jamais il n’acceptera ce qu’il va découvrir. Et pourtant il s’obstine, pris dans l’engrenage. Mais comment peut-on intégrer l’inimaginable ? Et puis il y a ce dénouement...

Note : 2,5/5

Mention : Nonobstant (mot figurant dans ma liste non exhaustive des termes que je me dois d’utiliser) cette fin absolument délirante et inexplicable, Pouy a réussi à me filer le bourdon.

Titre : RN86 Collection Folio Policier Parution : 23/10/1998 224 pages

Jean-Bernard POUY, né en 1946, a écrit une centaine de romans noirs (dont onze dans la célèbre « Série Noire »), et un vrai tsunami de nouvelles, d'articles, et d'ouvrages tels que « L'Encyclopédie des cancres, autres rebelles et génies»), dans la même collection que « L'encyclopédie des héros». Il est aussi directeur et créateur de collections, et a notamment imaginé le personnage du Poulpe. Grand amateur d'écriture à contrainte, il est membre des « Papous », émission de France-Culture.

Commenter cet article