Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

YES WE CAN'T !

Publié le par Bob

YES WE CAN'T !

Lecteur, voici quelques indices ($) que tu retrouveras dans ma chronique. « Blancs/Noirs ; I have a dream ; Obama ; Exécutions publiques. » En attendant, tu as deux minutes pour trouver le coupable...

Melvin Hutchinson, Attorney Général (Ministre de la Justice) s’érige en parangon de la lutte contre la criminalité en ouvrant notamment des centres de rééducation de toxicomanes (majoritairement Noirs). Son ascension politique semble irrémédiable pour accéder à la vice-présidence. Le bougre serait ainsi le premier Afro-américain à ce poste ($). Oui, mais. Melvin a un secret qui ressurgit et il se met à taquiner la bouteille. Emma, sa nièce, se fiche pas mal de la couleur de peau, elle vit avec Seth, un Blanc, dont elle va se séparer en apprenant qu’elle a un polichinelle dans le tiroir. Il va devenir producteur de shows télévisés un peu particuliers : ce sont des exécutions publiques ($). Emma va s’acoquiner avec Scuggs, un ardent défenseur de la négritude ($). Et c’est ainsi que chaque pièce du puzzle se rassemblent, que l’histoire de famille fait voler en éclat le rêve américain.

L’auteur fait un constat « Nous avions un rêve » ($) mais il est devenu un cauchemar obsessionnel. Et ça fait mal. Il dépeint son pays pour en faire un portrait d’une extrême noirceur. Avec des personnages plus déjantés les uns que les autres, allant de la pure folie pour les mères d’Emma et Seth (la scène sur le palier est sidérante !), de la manipulation et de la monstruosité pour le président, de la discrimination et du nombrilisme de Melvin. Ami lecteur, tu vas pâlir en t’infiltrant dans les arcanes du pouvoir, dans l’extrémisme anti-blancs, en réalisant que le mensonge, la cupidité, la xénophobie sont aux mains d’êtres malsains mais aussi pétris de faiblesses. Ne peut-on dire que cette fiction de Jake Lamar rejoint la réalité ? J’en ai bien peur ...

Note : 4/5

Mention : Indispensable.

Titre : Nous avions un rêve Titre original : The last integrationist, 1996 Traduction de Nicholas MASEK RIVAGES, coll. Thriller, dépôt légal : juin 2005 368 pages

JAKE LAMAR : Nationalité : États-Unis Né à : Bronx (New York), 1961. Après des études d’Histoire et littérature américaine à l’université de Harvard, Jake Lamar travaille comme journaliste au Time magazine pendant six ans avant de se consacrer entièrement à l’écriture. Il vit à Paris depuis 1993 et a publié six romans.

Commenter cet article