Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MAELSTROM INTENABLE

Publié le par Bob

MAELSTROM INTENABLE

Je te propose une clef : s’imprégner de la biographie de l’auteur avant d’ouvrir ce bouquin.

En effet, l’œuvre de David Peace est marquée au fer rouge par son vécu (article en anglais : ici). 1974 est le premier roman du quartet « The Red Riding » (avec 1977, 1980 et 1983).

Edward Dunford est « Correspondant pour les affaires criminelles dans le Nord » dans un canard local du Yorkshire avec son collègue et meilleur ennemi Jack Whitehead. Une jeune fille est assassinée dans des conditions horribles et Edward ne peut s’empêcher de faire le parallèle avec deux précédentes affaires. Tout va s’accélérer quand Gannon, son confrère, va lui remettre des documents compromettants avant de clampser. Son enquête va le mener jusqu’au tréfonds de la corruption dans un déchainement de violence.

Lecteur attentif n’attend surtout pas une description détaillée des personnages, des lieux, des situations. On tranche ici dans le vif en suivant le reporter avec une caméra embarquée (voir l’adaptation TV : « The Red Riding Trilogy »). Vivre in situ une scène d’amour, une baston dans les chiottes, un rencard avec un indic s’avèrent être une expérience redoutable. Eddie bascule, s’enfonce, sort la tête de la fange pour mieux sombrer. On suffoque. L’auteur s’obstine à révéler les nuisances des pouvoirs policier et politique ainsi que la mainmise du pouvoir de l’argent qui gangrènent cette société du Yorkshire, qui détruisent des vies.

Avec son style qui ne ménage pas le lecteur, Peace assène à coups de dialogues chocs, de répétitions lancinantes, de pensées furtives et infiltrées. Un texte éclaté disloqué qui reproduit le malaise permanent. La boue, la crasse, l’obscène, les crasses, la merde, le sang, l’ambigüité, la noirceur se mêlent dans un maelstrom intenable. Jamais lecture ne m’a autant impressionné. Moins par ces scènes miasmatiques que « grâce » à la force de l’écriture.

Note : 5/5

Mention : Le roman que j’ai rêvé de lire ... David Peace l’a fait !

Titre : 1974 Collection Rivages/Thriller Parution : 01/2002 336 pages Traduction de l'anglais : Daniel Lemoine

David Peace est né en 1967 dans le Yorkshire, en plein pays minier. Sa jeunesse est marquée par les crimes de l’Eventreur du Yorkshire, qui constituent la trame et l’inspiration de sa tétralogie noire. Après la victoire de John Major en 1992, il quitte le Royaume-Uni et s’installe à Tokyo.

Commenter cet article